Édition 2021

Le Festival Le Vent se Lève à JOB fête ses 10 ans !
L’éducation populaire, on en est où ?
Peut-on encore compter sur l’éduc’ pop’ pour se libérer ?

 

 

APPEL A BENEVOLES ici ! on manque de monde… 😉 viens avec des copaines !!

Cette année, on sort du bâtiment Job ! Tout se passe juste à côté, sur l’herbe et à l’ombre des grands arbres au Jardin du Soleil d’Or / rue Auguste Lafront

INFOS PRATIQUES
✦ Restauration et buvette sur place
✦ Soutien libre et nécessaire au festival
✦ SPECTACLES ET CONCERTS ASSIS SUR L’HERBE

✦ Jauge limitée, port du masque OBLIGATOIRE

Le programme :

Samedi 10 Juillet 2021

  • 14h – 17h : Théâtre forum multilingue – Arc en ciel Théâtre

Mettre au grand jour le changement nécessaire de société

Ça suffit. Il faut que ça change. Souvent nous vient cette envie face, aux situations bloquées, aux souffrances du quotidien, au sentiments d’injustice.Et si l’on commençait tout de suite à dire ce qui ne va pas, à regarder comment ça se passe, à essayer de changer ce qui doit l’être ?
Il s’agit simplement de réunir un groupe, de dire le monde tel qu’on le voit, d’exposer et de jouer les situations qui nous concernent pour chercher ensemble ce qu’on peut y changer.
Nous pouvons dès aujourd’hui pratiquer l’égalité d’intelligence, proposer des alternatives, évaluer leurs conséquences, expérimenter les changements. Parce que personne ne saura faire notre bonheur à notre place.
Et nous pouvons alors inviter l’assistance, tous ceux qui sont concernés par le sujet, à remplacer les antagonistes, pour expérimenter le changement.

  • 15h Le débat qui bouscule : Les éduc’ pop’ vous en êtes où ?
Il s’agit de faire un état des lieux des éducations populaires à partir de vos témoignages d’expérience en interaction avec le public.
Mettre autour de la table différent.e.s acteurs.trices toulousain.e.s de l’éduc pop pour créer la rencontre.
Savoir si finalement il y a du commun dans toute cette diversité ou s’il n’y que de la cohabitation sans coopération.
Bref, savoir où on en est aujourd’hui : l’éduc pop ça sert à quoi et c’est pour qui ?
  • 16h Conférence Gesticulée – Tarifs 3/5/8 € – Billetterie
Retour vers le No Futur – Job
Job nous emmène dans un voyage où l’on croise des philosophes, des zadistes, des scientifiques, des militantes écoféministes … Tout ce beau monde réuni, à travers le temps, pour nous aider à sortir du sentiment d’impuissance dans un système qui détruit tout, de notre environnement à notre santé mentale ! Ces questions face aux rapports de pouvoir, Job se les pose à partir de son expérience personnelle et choisit de parler et de parier sur le lien, l’empathie, les émotions. Il raconte les squats, le collectif, évoque l’Éthique de Spinoza, discute de culture commune, d’autonomie … et de tous les leviers qui peuvent nous aider à sortir du sentiment d’impuissance et d’identifier des pistes d’actions concrètes.
«No Future» disait le mouvement punk. Ici, on y revient ! Mais on se demande comment dépasser ce constat et sortir du désespoir pour agir à travers l’autonomie collective. Ça va faire du bien !
  • 18h30 Apéro-concert : VRACK

Tzigane artisanal Ethno World Balkanic

 

 

 

 

  • 20h Chorale le Nez dans le Ruisseau
  • 20h30 Spectacle « Nous étions debouts et nous ne le savions pas » – l’Agit Théâtre – Réservation gratuite
D’après « Nous étions debout et nous ne le savions pas » de Catherine Zambon aux éditions La Fontaine
Durée : 1h20 – A partir de 12 ans
Texte de : Catherine Zambon
Mise en scène : François Fehner
Collaboration artistique : Garniouze
Assistanat à la mise en scène : Lisette Garcia Grau
Avec : Bénédicte Auzias, Ludovic Beyt, Marion Bouvarel, François Fehner, Inès Fehner,
Nathalie Hauwelle / Laurène Brun, Joachim Sanger
Création musicale : José Fehner

Un jour, on se lève. On a 20 ans, 50 ou 70. On décide ce jour-là d’aller en rejoindre d’autres. On devient l’un des leurs. Une heure. Ou 30 ans. Cela fera de soi un sympathisant. Voire un opposant. Certains diront : un résistant.
Quelle est cette nécessité intérieure qui fait que « ce jour là, précisément ce jour là » nous basculons dans la résistance ?
Les récits de luttes citoyennes et aventures collectives révèlent ce qui se crée au moment de l’engagement. Choeurs, chants, manifestes, témoignages, des situations s’orchestrent en une vibration contagieuse qui nous parle d’avenir…
Public et comédiens se mêlent dans un même mouvement qui enfle, qui dit la puissance et la fragilité d’être debout.
A l’Agit nous aimons ces manifestes qui nous accompagnent le long de notre route, et Catherine Zambon est venue nous proposer ce texte vibrant et singulier ! Nous en sommes heureux.
Un texte à jouer tout de suite, au moment où l’atmosphère se réchauffe, où le vent se lève.

Co-production : L’Usine Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public Tournefeuille/Toulouse Métropole
Avec le soutien : de la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, du Conseil Départemental de la Haute-Garonne, de la Ville de Toulouse
Avec l’aide : Le Lido Centre des Arts du Cirque à Toulouse, La Grainerie fabrique des arts du cirque et de l’itinérance à Balma, Le Tracteur à Cintegabelle , Espace Bonnefoy – Centre culturel de la ville de Toulouse.
Ecrit avec l’aide : d’une bourse de création du CNL et le soutien de la Chartreuse deVilleneuve-lès-Avignon (CNES)

 

Dimanche 11 Juillet 2021

  • 10h Marché Job animations

Aux Arts et Etc – Collectif de création d’actions et d’évènements artistiques multiformes

Controverse publique: doit-on compter sur l’éducation populaire pour se libérer ? par Arc en Ciel Théâtre

Retrouver le plaisir de défendre ses idées.Où finit la politesse et où commence la résignation ? Pourquoi n’osons-nous plus assumer nos convictions et nous interdisons-nous d’argumenter, de débattre, de hausser le ton s’il le faut ? Et si la bonne santé d’une société se mesurait à sa capacité de supporter le conflit, la dispute ?Nous pouvons défendre nos idées, publiquement et dans la contradiction. Pas pour gagner sur l’autre, ni pour avoir raison, mais pour assumer de tenir ferme ce qui nous anime, confronter nos idées, reconnaître nos désaccords.Et ainsi retrouver le plaisir de la palabre, de l’échauffourée verbale, sans honte, sans rancoeur, mais avec la chaleur de notre humanité commune.Pour que chacun se détermine et avance dans ses convictions.
  • 12h30 Pique-nique musical

Aux Arts et Etc. + Chorale Le nez dans le Ruisseau

 

  • 15h Conférence Gesticulée – Tarifs 3/5/8 € – Billetterie

Le coup de point n’est pas parti ou Le paradoxe de la légitimité de la violence dans les luttes – Jean-Marc JOURDAN

L’usage de la violence dans les luttes sociales est légitime, face à la violence sociale, économique que nous subissons, imposée par la violence physique et politique exercée par les pouvoirs. Dans mes engagements politiques, j’ai revendiqué la violence comme moyen de lutte légitime et indispensable et pourtant j’ai été incapable de donner le coup de poing lorsque j’étais en position et encouragé à le faire…Ce paradoxe m’accompagne dans mes prises de position, pour mes propres actions, mais surtout dans le soutien à celles et ceux qui posent des actes violents dans leurs combats. Je souhaite ici partager mes interrogations et mes recherches autour de mes implications dans les mouvements. La violence est alors perçue à la fois comme une nécessité et comme un piège. Au fil de mes engagements dans les associations, dans l’éducation populaire, aussi bien professionnels que bénévoles, j’ai continué à chercher d’autres formes de réponses pour sortir de ce piège.

  • 17h30 Évènement

2884 L’imaginaire désirable – Collectif La Volte

  • 19h00 Apéro concert : Les Gaillards d’avant

Folk du monde itinérant et festif

 

 

 

Tout au long du festival, de nombreuses animations à découvrir seul, entre copaines ou en famille :
  • La boîte à secrets – « A quoi ça te fait penser ? »
  • Le labyrinthe de la transformation – « Un rêve ou une colère… jusqu’où va-t-il/va-t-elle nous amener ? »
  • La machine à réflexion – Le hasard te donne une info ou te pose une question ou te demande de faire une action… !
  • Coupe/colle – Découpe et colle pour créer ta vision d’un avenir désirable…
  • Expos quiz – Seul ou en équipe, marquer des points certes mais….
  • Trajectoires d’actions – 10 ans / 20 ans déjà :  Collectif Job, Mix’art Myrys
  • De la théorie romanesque à la réalité : Le lancer de pavé
  • Chants de luttes – Sans prétention mais avec passsssssion, on chante ensemble !
  • Espaces tranquilité/lecture… hamacs, bouquins….
  • Espace jeux enfants, pétanque, ping-pong…
  • Buvette à l’ombre naturelle de grands arbres…
  • Restauration légère, crêpes…