Menu Fermer

Le festival 2020 est sur la toile

Qu’est ce qui détermine nos plaisirs alimentaires ?

On vous invite ce vendredi pour un évènement d’ampleur : une Auberge gesticulée !

C’est avec un feu d’artifice dans la tête que nous vous annonçons la dernière semaine de cette version 2.0 exceptionnelle du Festival Le vent se lève à Job ! Dans la vraie vie on voulait faire un méga banquet festif musical, coloré, amical, familial pour échanger nos plats, recettes et aussi nos histoires, expériences, émotions, consciences politiques et pouvoir d’agir autour de l’alimentation…

Du coup, après avoir traité les semaines précédentes de confinement, de résilience et de démocratie alimentaire, nous partagerons avec vous sur l’alimentation et le plaisir. Des articles, des vidéos, des podcast, des questions, parfois des réponses sur ce qui « dirige » nos plaisirs alimentaires qu’ils soient physiologique, culturel, sensuel ou marketing….  Le sucre, on a toujours aimé ça ? Est ce que vous vous régalez parfois en mauvaise conscience ? Et vous en avez pas marre de ces injonctions à la bonne bouffe ? Alimentation, plaisir et sexe, ça rime ?

Alors pour clôturer ce premier festival en ligne nous vous convions à une auberge espagnole un peu spéciale (et respectueuse des gestes barrières évidemment) :

L’Auberge gesticulée : débattons d’alimentation – sur Facebook live vendredi 29 Mai à 19h

Nous, les constructeurs du festival, allons nous réunir autour de la table en direct pour partager, manger, boire et débattre d’alimentation avec vous… C’est quoi ma culture culinaire? D’où elle me vient et qu’est-ce qu’elle implique dans mes choix au quotidien? Qu’est-ce qui m’a fait prendre conscience de mes comportements alimentaires ? Et est-ce que ma manière de manger et de me faire à manger a évolué ? Qu’est-ce que le confinement a eu comme effet sur mon alimentation ? Et finalement, comment manger devient-il un acte politique? 

Nous avons plein de questions mais avec ce que nous avons lu, regardé, écouté ou vécu, les témoignages d’agriculteurs/trices, de grands-mères, de consommateurs/trices avec plus ou moins de pouvoir d’achat, de militants, d’agronomes, de chercheurs, nous allons poser tout ça sur la table pour trouver des éléments de réponses par nous-mêmes, parce que c’est quand même notre estomac à toutes et tous que ça concerne !

Un grand banquet à la bougie de l’éducation populaire auquel nous vous invitons ! Nous préparons le jardin, les guirlandes, la table et les victuailles, venez les mains dans les poches et/ou avec ce que vous souhaitez partager et nous nous retrouvons à 19h ce vendredi sur Facebook !    

A partir de mardi 28 avril et jusqu’au 31 mai Le vent se lève à Job crée l’événement en ligne

Liberté, égalité, supermarché
l’alimentation dans tous ces étals….

QUE VOULEZ-VOUS DÉGUSTER ?
( Retrouvez notre menu de la semaine et celui des semaines précédentes en cliquant ICI )

L’alimentation dans tous ses étals… 

C’est en effet le thème qu’avait choisi cette année le Festival Le vent se lève à Job, qui devait avoir lieu mi-mai pour sa 9ème édition. Tout était prêt, ou presque. Nous avions cuisiné toute l’année pour vous préparer un menu qui vienne autant nourrir nos papilles que notre esprit. Alors, pour ne pas rester sur notre faim en attendant de pouvoir reprogrammer les spectacles et conférences gesticulées, nous vous proposons un événement exceptionnel. Le vent se lève à Job sur la toile !

Manger serait-il devenu notre plaisir coupable ?

Quels sont les conditionnements qui orientent les conduites de consommation alimentaire ? La violence sociale est-elle confortée par l’oppression alimentaire ? Sommes-nous tou.te.s bien dans notre assiette ? Est-ce que je mange ce que je veux ?

Vous l’aurez compris, nous voulions débattre de politiques publiques, de normes sociales alimentaires, de commerce, d’agroalimentaire et de paysannerie, de santé publique, de rites culturels et cultuels, de moyens à mettre sur la table, de culpabilisation… et aussi, les questions éminemment politiques de la convivialité, du partage et de l’émancipation gastronomique.

Et puis, comme à chaque édition, nous souhaitions partir des expériences de chacun.e pour comprendre les dominations, les préjugés, pour mieux les déconstruire et s’en émanciper individuellement et/ou collectivement…

Évidemment, le confinement est passé par là, nous démontrant à quel point l’alimentation est un vrai sujet du quotidien qui vient questionner notre relation au vivant, au commun, nos relations à nous même et à nos proches, nos pratiques quotidiennes à la cantine, à la maison…, les flux d’approvisionnement, la proximité, l’indépendance alimentaire…

Le vent se lève à Job sur la toile 

Bien sûr, ce programme riche, intéressant était très ambitieux et doit être revu à la mesure de nos contraintes actuelles. Notamment pour le Grand banquet que nous avons imaginé si coloré, nourrissant, amusant, musical, festif, amical, familial…

Alors voilà, on vous propose de se rencontrer sur la toile (cirée ou pas) pour discuter, témoigner, dessiner, se rappeler, comprendre, débattre, imaginer… avec le programme ci-dessous.

Certains plats sont d’ailleurs toujours en préparation et pour ne pas friser l’indigestion, ils seront servis au fur et à mesure des semaines à venir. Vous aurez tous les éléments mis à jours sur le site internet du Collectif Job et serez informé-e-s par la newsletter (vous inscrire ici)

et sur le site, regardez et contribuez quand vous voulez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *